Immigrer au Canada : guide pour trouver un logement

Lorsque j'ai déménagé au Canada avec ma famille, comme tous nouveaux arrivants, nous avons eu besoin de  trouver un premier logement pour commencer notre nouvelle vie.

Maison a louer au Québec, Canada

Nous avons fait comme beaucoup d’autres immigrants en arrivant, nous avons pris un logement temporaire, type Airbnb. Beaucoup moins chère qu’un hôtel, de plus, vous aurez un vrai logement spacieux avec cuisine, ce qui réduit les dépenses et est bien plus agréable avec des enfants. Je vous conseille donc de commencer avec une location au mois (avec électricité, le chauffage et l’internet inclus), cela vous permettra de prendre le temps de trouver la location d’un appartement ou d’une maison qui vous convient. De plus, vous n’avez pas la possibilité de rompre le bail comme l’on pourrait le faire en France. Pour les locations temporaires, il y a bien sûr Airbnb, mais sur les sites de petites annonces vous pouvez sélectionner les locations temporaires (bail d’un mois renouvelable).

Trouver un appartement ou une maison avant le départ de France lorsqu'on immigre au Canada n’est pas toujours facile, mais c’est bien sûr possible, mais lorsque vous êtes sur place au Canada, vous pouvez mieux vous rendre compte des différents styles de bâtiments, son entretien, le type de locataires et surtout le type de quartier dans lequel l’on se trouve. Est-ce que c’est bien ce type de quartier que vous recherchez ? Quartier étudiant, familial, calme, transports…

Sommaire

Comment trouver des logements à louer ?

Je vous dirais que la bonne vieille pancarte « à louer » est toujours d’actualité, beaucoup de propriétaires utilisent simplement les pancartes pour mettre leurs biens à louer sans passer par les petites annonces. Que ce soit à Montréal ou à Québec, vous trouverez facilement des pancartes d’hébergement à louer en déambulant dans les rues. En même temps, cela vous permettra de cibler les quartiers qui vous plaisent. Le jargon des annonces est assez facile à comprendre, il varie selon que vous vous trouviez au Québec ou dans une autre Province.

Au Québec, voici comment sont classés les logements à louer :

  • Bachelor : logement situé au sous-sol ou demi-sous-sol d’une maison
  • 1 ½ : logement ouvert (type studio)
  • 2 ½ : logement avec 1 chambre fermée
  • 3 ½ : logement avec 1 chambre, salon, cuisine complète, salle de bain
  • 4 ½ : 2 chambres
  • 5 ½ : 3 chambres

La cuisine compte pour une pièce et la salle de bain ½. Vous l’aurez compris, plus on monte dans les chiffres et plus l’appartement à de chambres. Attention, cela ne veut pas forcément dire qu’il sera plus grand en superficie. La taille de l’appartement est mentionnée dans l’annonce, de même que l’adresse (c’est obligatoire). D’ailleurs, je vous conseille vivement d’utiliser Google Street View pour visualiser rapidement l’emplacement et vous faire gagner du temps.

Quel est le prix d’un logement au Canada ?

Il me sera difficile de vous répondre en une seule phrase ou même en un paragraphe, tellement il y a de critères à prendre en compte. La province, la ville, le type de logement, la taille du logement sont autant de critères qui vont faire varier les prix. Les villes les plus chères au Canada sont Vancouver en Colombie-Britannique, Toronto en Ontario, Victoria en Colombie-Britannique. Le marché immobilier canadien est vraiment disparate au Canada, comme en France d’ailleurs, tout dépend de vos prétentions à la location ou à l’achat, mais il est sûr qu’il est possible de s’acheter une maison à la campagne pour beaucoup moins cher qu’en France. Pour vous faire une idée de l’offre et des prix des logements, vous pouvez consulter les sites web Kijiji.ca (le plus populaire), Lespac.ca, Louer.ca ainsi que les petites annonces de Facebook.

Location meublé courte ou longue durée

Parlons des inclusions, c’est-à-dire ce qui est compris dans le loyer. En règle générale, plus le logement est petit, et plus il y a de chances qu’il y ait beaucoup d’inclusions, voir que le loyer est tout compris. Ces logements sont surtout destinés aux étudiants ou aux locations temporaires (bail au mois). Si vous cherchez un logement pour une famille, il y aura peu d’inclusions. L’eau est incluse dans le loyer, tout simplement, car il n’y a pas de compteur de consommation ni dans les appartements ni dans les maisons. Les propriétaires payent dans leurs taxes municipales une participation pour l’eau, elle varie selon la taille du logement.

  • Mention chauffée : le chauffage est inclus dans le loyer, souvent pour les petits appartements. Attention, il peut y avoir dans le bail une mention « si la consommation est excessive, le propriétaire peut demander la différence au locataire ». 
  • Éclairé : l’électricité est comprise, souvent dans les logements pour étudiants ou locations temporaires ou tout inclus.
  • Semi-meublé : contiens l’électroménager de base (réfrigérateur, poêle, cuisinière), une laveuse (lave-linge), une sécheuse (sèche-linge) qui est indispensable.
  • Meublé : vous y trouverez les meubles de bases nécessaires au quotidien (tables, chaises, canapé, lit, fauteuil, meuble TV). À savoir que souvent ce sera du mobilier assez ancien, souvent de la seconde main.

Certains services peuvent inclus dans votre contrat de location, par exemple le déneigement qui est très intéressant, car il vous évite d’avoir à vous soucier de déneiger les escaliers de votre appartement ou l’allée de votre maison en location. L’entretien de la pelouse peut également être inclus. Si vous voulez vous en occuper vous-même, ce sera à discuter avec le propriétaire et peut-être négocier une petite réduction pour le service rendu.

Petite spécificité, en France ou en Europe on parle d’étages pour mentionner le niveau d’un immeuble, en Amérique du Nord, on compte en niveau. Le niveau 1 correspond au rez-de-chaussée, le niveau 2 correspond au 1er étage, le niveau 3 correspond au 2e étage , le niveau 4 correspond au 3e étage (à partir de 4 étages, l’ascenseur devient obligatoire)  et ainsi de suite.

Le bail de location

Le bail peut être un bail écrit rempli et signer par les deux parties, mais le bail oral fait également foi. En effet, une entente orale avec un premier versement de loyer est la preuve d’un contrat signé entre le locataire et le propriétaire, il a la même valeur légale. Conserver bien vos preuves de dépôt de paiement de loyer par virement, si c’est en cash (espèces), demander un reçu à votre propriétaire.

Le propriétaire peut également mettre des restrictions dans le bail (interdit aux chiens, chats, interdiction de fumer). Dans certaines provinces, comme au Nouveau-Brunswick, la mention « enfants non acceptés » peut apparaître dans les annonces. Même si la loi interdit ce type de discrimination, de nombreux propriétaires et de grands groupes faisant la location l’écrivent clairement sur leur site et sur les annonces d’appartement à louer. Si vous posez la question, on vous répondra souvent que l’appartement n’est pas adapté aux enfants.

Le bail est conclu pour une durée d’un an minimum, puis il est reconductible. La durée du bail peut être négociée avec le propriétaire.

Le dépôt de garantie

Jusqu’à présent, il était interdit, en tout cas au Québec, de demander une caution ou un dépôt de garantie. Même si de nombreux propriétaires demandaient un dépôt de garantie depuis plusieurs années, cette pratique n’était pas légale.

En août 2020, un cas a fait jurisprudence devant la régie du logement au Québec. Un locataire qui n’a pas pu fournir une enquête de crédit satisfaisante pour les raisons suivantes : un revenu insuffisant, instable, insaisissable ou non vérifiable, une absence de références vérifiables, pas de preuve d’emplois, un dossier de crédit faible ou non disponible, l’existence d’un jugement pour loyer impayé, la présence d’un animal, peut se voir proposer de choisir parmi les options suivantes, un dépôt, un colocataire, un cautionnement pour sécuriser un dossier peu rassurant.

Au Québec, la régie du logement désormais appelé le tribunal administratif du logement gère les relations entre les locataires et les propriétaires de logements. Elle fixe les conditions d’augmentations du loyer et tente d’équilibrer les intérêts des locataires et des propriétaires.

Dans les autres provinces du Canada :

  • Colombie-Britannique: Le propriétaire peut exiger un dépôt de garantie représentant 50 % d'un mois de loyer lors de la signature du bail. Le montant doit être déposé dans un compte en fiducie.
  • Alberta: Le propriétaire peut exiger un dépôt de garantie équivalent à un mois de loyer lors de la signature du bail. Le montant doit être déposé dans un compte en fiducie.
  • Saskatchewan: Le propriétaire peut exiger un dépôt de garantie équivalent à un mois de loyer lors de la signature du bail. Le locataire peut payer la moitié du dépôt lors de la signature et verser le reste dans les deux mois après avoir emménagé. Le ministère des Services sociaux peut offrir une garantie au nom de certains locataires. Le montant doit être déposé dans un compte en fiducie. Si le locataire occupe l'appartement pendant un minimum de cinq ans, le propriétaire doit verser les intérêts accumulés au fil du temps sur le dépôt de garantie au moment du remboursement.
  • Manitoba: Le propriétaire peut exiger un dépôt de garantie équivalent à 50 % d'un mois loyer au moment où le locataire emménage. Un dépôt supplémentaire équivalent à un mois de loyer peut être exigé si le locataire possède un animal.
  • Ontario: Le dépôt de garantie est illégal. Le propriétaire peut toutefois exiger le versement d'une avance d'un mois de loyer avant que le locataire n'emménage. Le propriétaire doit verser au locataire les intérêts accumulés chaque année sur son avance de loyer ou la somme totale d'intérêts accumulés à la fin de la location.
  • Nouveau-Brunswick: Le propriétaire peut demander un dépôt de garantie équivalent à un mois de loyer. Dans le cas d'une maison mobile, il peut exiger jusqu'à trois mois de loyer en dépôt de garantie. Le propriétaire doit remettre le dépôt à Service Nouveau-Brunswick. Le locataire peut également choisir de verser directement son dépôt à Service Nouveau-Brunswick.
  • Nouvelle-Écosse: Le propriétaire peut exiger un dépôt de garantie équivalent à 50 % d'un mois de loyer. Le montant doit être déposé dans un compte en fiducie. Le propriétaire rembourse le dépôt sans intérêts à la fin de la location.
  • Île-du-Prince-Édouard: Le propriétaire peut exiger un dépôt de garantie équivalent à un mois de loyer lors de la signature du bail.
  • Terre-Neuve-et-Labrador: Le propriétaire peut exiger un dépôt de garantie équivalent à 75 % d'un mois de loyer. Le montant doit être déposé dans un compte en fiducie. Lors du remboursement, le propriétaire doit verser les intérêts accumulés selon le taux annuel déterminé par la province.

Louer un logement sans cote de crédit

L’enquête de crédit est très courante au Canada notamment lorsque vous cherchez un logement. Elle permet au propriétaire de s’assurer de votre capacité financière et de s’assurer que vous êtes un bon payeur. Si vous venez de vous établir au Canada, vous n’avez probablement pas de score de crédit. Les propriétaires ont l’habitude de voir de nouveaux arrivants, il pourra donc vous demander de prouver votre solvabilité et votre sérieux d’une autre façon. Cela peut être une référence écrite de votre ancien propriétaire qui prouve que pendant toute la durée de votre bail vous avez respecté vos engagements et que vous avez été un bon locataire. Les lettres de référence (lettre de recommandation) sont très utilisées au Canada. Avant votre départ de France, n’hésitez pas à en demander des lettres de recommandation à votre propriétaire, à votre banque si vous avez un crédit immobilier, ainsi qu’à vos anciens employeurs.

En France, nous avons et j’avais cette habitude de payer mes achats quotidiens sur ma carte bancaire à débit immédiat. Au Canada, la carte de crédit vous permet de payer vos achats avec un différé de 30 jours sans frais. Encore faut-il penser à rembourser le solde utilisé sur votre carte de crédit. On peut trouver cela très utile, mais n’étant pas habitué à gérer mon budget de cette façon, je préfère ne pas utiliser ma carte de crédit tous les jours. Si elle n’est pas indispensable pour louer un appartement, la cote de crédit vous sera très utile pour vos futurs projets (achat d’une voiture, achat immobilier).

Je vais vous donner un conseil pour obtenir une cote de crédit rapidement sans pour autant utiliser votre carte de crédit tous les jours et vous mettre dans le rouge. Dans un premier temps, demander une carte de crédit à votre banque, peu importe la limite de crédit qui vous est accordé, que ce soit 1000 ou 5000 $, elle vous sera utile. Utilisez votre carte de crédit pour payer votre essence toutes les deux semaines et rembourser immédiatement ce que vous venez de dépenser. Cette utilisation vous permettra d’obtenir un bon score de crédit après 2 mois.

Si vous souhaitez utiliser votre carte de crédit régulièrement, voici quelques conseils afin d’obtenir un bon score de crédit. En France, qui n’a pas déjà payé ses factures en retard ? Au Canada, un simple retard de paiement d’une facture peut impacter et faire chuter votre score de crédit. De plus, le créancier vous facturera des frais de retards automatiquement. Si vous payez vos factures en ligne, réglez-les 3 jours avant la date limite, remboursez le solde de votre carte de crédit immédiatement, ne dépassez jamais votre limite autorisée et évitez d’utiliser plus de 50 % de la capacité de votre carte de crédit.

Le score de crédit varie de 300 à 900. Une cote supérieure à 660 est considérée comme bonne, entre 725 et 759, il est très bon et supérieur à 760, excellent. Le score de crédit va permettre aux prêteurs de décider qui pourra obtenir un prêt bancaire et à quel taux. Vous l’aurez compris, plus votre score de crédit est haut, plus votre taux sera avantageux. Le score de crédit est très important au Canada. Il peut être consulté (avec votre autorisation) par les sociétés de télécommunications, les assureurs, les propriétaires d’immeubles et les agences gouvernementales pour évaluer le risque.

Des logements au sous-sol ou semi-enterré

Chambre au sous-sol
Chambre au sous-sol

Si vous cherchez un logement ou une maison avec 3 chambres ou plus, il y a de fortes chances que vous trouviez des annonces avec au moins une chambre, voir plus qui se trouve au sous-sol ou au demi-sous-sol, ceci présente des avantages et des inconvénients. Je vais vous expliquer pourquoi. Si vous avez de jeunes enfants, il peut être rassurant d’avoir leurs chambres proches de la vôtre pour pouvoir les entendre la nuit et pouvoir aller dans la chambre des enfants rapidement. Les ados, eux seront plus séduits par ces chambres plus isolées du reste de la maison, et seront plus indépendants. Il y a souvent une seconde salle de bain au sous-sol, ce qui peut être pratique. Donc cela va dépendre de la composition de votre famille et de vos besoins.

Ces chambres sont beaucoup moins lumineuses. L’été, ce n’est pas un problème, mais l’hiver, il y fait plus sombre et la lumière artificielle y est indispensable. L’hiver, la neige peut venir s’accumuler devant la fenêtre, il vous faudra déneiger pour pouvoir laisser passer la lumière. Il y fait également plus frais, parfait pour l’été, mais l’hiver vous aurez besoin de chauffer plus. Le sous-sol est souvent humide : il y a de fortes chances que vous ayez besoin d’installer un déshumidificateur, sauf si le sous-sol est complètement sec. Vous pourrez seulement le constater lors de la visite. Pour reconnaître les chambres au sous-sol dans les annonces, regardez comment la fenêtre est placée, elle sera souvent haute, rectangulaire et assez allongée (comme sur la photo).

Le bruit et l'isolation : un critère à ne pas négliger

L’isolation phonique dans les immeubles résidentiels au Canada n’est pas comparable au logement que l’on trouve en Europe. Les constructions étant en bois, le bruit se propage beaucoup plus. On entend les voisins du dessus marcher, dans les maisons mitoyennes, il arrive que l’on entende les discussions des voisins. Il m’est arrivé de sentir des odeurs désagréables chez moi venant d’un autre appartement, le plancher en bois laisse passer les odeurs de cigarette ou de cuisine qui se propagent à l’appartement du dessus.

Pour vous donner un exemple de bruit, nous avons loué un Airbnb à Montréal, le soir, nous entendions un petit chien qui aboyait et pleurait. La locataire de l’immeuble voisin venait d’adopter un chien. Lorsqu’elle partait travailler vers 21 heures, elle mettait le chien dans une cage pour éviter qu’il ne fasse des dégâts et le chien aboyait jusqu’à son retour. Il est important d’avoir conscience que le bruit du voisinage peut être très présent et donc d’y faire attention lors de vos recherches d'appartements.

Concernant l’isolation, les logements sont dans l’ensemble bien isolé au Canada. Plus les logements seront récents et meilleure sera leur isolation. Le chauffage étant principalement électrique, la facture peut être onéreuse en hiver lorsqu’il fait -25 degrés dehors.

Pour conclure, prenez votre temps pour trouver un logement, posez des questions au propriétaire ou l’agence (insonorisation, luminosité, inclusions, interdiction, quartier, transport...), il y a vraiment beaucoup d’offres de locations de logement, à tous les prix.

J’espère que cet article vous aidera dans vos recherches de logement au Canada, n’hésitez pas à donner votre avis ou poser vos question en laissant un commentaire.

A propos de l'auteur

Éducatrice de jeunes enfants immigré au Canada depuis 2018. Sur mon blog je partage avec vous mon expérience d'éducatrice, des infos & bons plans pour tous les (futurs) expatriés au Canada. Suivez-moi sur Facebook ou Instagram pour vous tenir au courant des articles que je publie. Florence 🥰

Laisser un commentaire